Fertility Belgium

Procédure

Un traitement par FIV suit toujours des étapes fixes:

1. La consultation

Lors de la consultation initiale, un entretien a lieu avec le médecin. Le couple ou le patient reçoit des informations détaillées concernant, entre autres, la méthode, les chances de réussite et le calendrier. C'est également le moment idéal pour poser des questions ou exprimer des préoccupations. L'on peut ensuite établir un planning et fixer des dispositions pratiques, et peut-être même vous présenter notre personnel au Centre de la FIV.

2. La stimulation (médication)

Dans un cycle menstruel normal, un seul ovocyte atteint la maturité par cycle. Pour un traitement par FIV, il faut idéalement plusieurs ovocytes afin de maximiser les chances de réussite. L'administration d'un médicament hormonal à la patiente permet le développement de plusieurs ovocytes simultanément dans les ovaires. L'on établit un calendrier de stimulation individuel pour chaque femme. Les infirmiers expliquent à la patiente comment elle doit s'administrer elle-même ces médicaments hormonaux. Dans certains cas, l'on peut également faire appel à un médecin ou à une infirmière. L'on évalue la progression de cette stimulation à des intervalles précis, au moyen d'échographies et de dosage hormonal. L'on peut ajuster le calendrier de la stimulation en fonction des résultats obtenus.

3. La ponction (prélèvement des ovocytes arrivés à maturité)

Dans cette phase, le timing est crucial. Une fois les follicules arrivés à maturité, l'on déclenche l'ovulation en administrant une préparation hormonale spéciale. L'ovulation se produit environ 37 à 40 heures plus tard, lorsque les ovocytes sont suffisamment à maturité. Nous les prélevons juste avant l'ovulation à proprement parler, par une ponction folliculaire, pratiquée sous anesthésie légère. Le liquide folliculaire qui contient les ovocytes matures, est aspiré. Le technicien de laboratoire recherche les ovocytes au moyen d'un microscope et les place en milieu de culture en laboratoire afin qu'ils poursuivent leur maturation. La collecte des ovocytes dure environ 15 à 30 minutes.

L'échantillon de sperme de monsieur est recueilli pendant que l'on effectue la ponction. Il peut s'avérer qu'un deuxième échantillon soit nécessaire, de sorte que monsieur devra rester toujours disponible ce jour-là.

En préparation de la ponction, la patiente doit se présenter au Centre FIV avec son partenaire une heure et demie avant l'heure du rendez-vous, à jeun! La ponction elle-même est pratiquée sous anesthésie générale légère, avec éventuellement des médicaments antidouleur administrés par la perfusion de l'anesthésie. La ponction folliculaire se pratique dans des cas exceptionnels sous anesthésie locale. Après la ponction, la patiente reste à l'hôpital pour le suivi post-anesthésie générale, mais en règle générale elle peut quitter le centre de FIV trois heures plus tard.

4. La fertilisation (la mise en fécondation)

Dans les heures qui suivent le prélèvement des ovocytes de l'organisme, ceux-ci sont mis en présence du sperme du partenaire dans le laboratoire. Le lendemain, l'on sait déjà si une fécondation a eu lieu, et, si oui, quel est le nombre d'embryons obtenus. Les patientes sont de toute façon informées du résultat par téléphone, soit par moi, soit par l'embryologiste responsable.

La fertilisation directe respecte toujours le même schéma. Au minimum 2 heures après la ponction, le technicien de laboratoire ou l'embryologiste baigne les ovocytes dans un milieu de culture spécifique et les place dans une coupelle. L'échantillon de sperme de monsieur reçoit un traitement spécial permettant de sélectionner les spermatozoïdes les plus mobiles (capacitation). Par la suite, les spermatozoïdes sont mis en présence des ovocytes et placés dans un incubateur (utérus de substitution). Ce dispositif imite l'utérus grâce à une régulation de la température (environ 37°C) et de la teneur en CO2. Environ 16 à 18 heures plus tard, les ovocytes sont ensuite transférés dans un récipient contenant du milieu frais. L'embryologiste ou le technicien de laboratoire peut alors observer les ovocytes et déterminer si une fécondation a effectivement eu lieu. Si tel est le cas, on parle d'un zygote.

Si la procédure de FIV directe comme expliquée ci-dessus ne semble pas possible, il existe un certain nombre d'alternatives. Vous trouverez plus de détails sous la rubrique 'Cas particuliers'.

5. Le transfert (le replacement de l'embryon / des embryons)

Dans les jours qui suivent la ponction et la fertilisation, les ovules fécondés commencent leur division. C'est à partir de ce moment que l'on peut parler d'embryon. En fonction de l'âge de la patiente et de la qualité des embryons, l'on réimplante 1 ou 2 embryons dans l'utérus (fixé par la loi). Ce n'est que pour les patientes de 40 ans ou plus qu'il n'y a pas de limite légale au nombre d'embryons transférables.

Le suivi, l'évaluation et le transfert final des embryons ont lieu entre le 2ème et le 5ème jour après la ponction, et toujours en concertation avec la patiente, le gynécologue et le laboratoire. Un transfert ne sera admissible qu'après une évaluation approfondie des embryons sur la base de trois paramètres:

  1. Le nombre de cellules (blastomères) qui constituent l'embryon
  2. L'uniformité de ces blastomères
  3. La fragmentation des blastomères

La combinaison de ces 3 paramètres détermine en fait la qualité d'un embryon. En d'autres termes, lors de l'évaluation des embryons, l'on détermine ce que l'on va en faire. Il existe trois possibilités:

  1. La destruction des embryons qui ne se divisent plus ou qui sont de mauvaise qualité;
  2. La congélation ou la cryopréservation;
  3. Le replacement dans l'utérus par transfert d'embryons. Le replacement est indolore et ne nécessite donc pas d'anesthésie.

6. Le résultat

Après le transfert d'embryons, l'on espère une bonne implantation. Lors de cette étape, l'on administre d'autres médicaments afin de mettre l'utérus au repos et de créer les conditions optimales pour l'implantation de l'embryon.

L'attente du résultat peut s'avérer une période très stressante, et notre équipe reste donc toujours disponible pour apporter accompagnement et soutien. L'on sait si la femme est enceinte quinze jours après la ponction des ovocytes.