Fertility Belgium

Insémination intra-utérine

En cas d'insémination intra-utérine, la fécondation a lieu à l'intérieur du corps de la mère, contrairement à la fécondation in vitro qui a lieu en laboratoire.
L'on distingue deux types d'insémination intra-utérine: homologue et avec donneur.

Insémination homologue

L'insémination homologue (ou artificielle) signifie que l'insémination intra-utérine est réalisée avec le sperme du partenaire. Contrairement à la FIV où la fécondation a lieu en laboratoire, la fécondation se passe à l'intérieur du corps de la mère. Ce type d'insémination est indiqué dans les cas d'anomalie faible à modérée de la qualité des spermatozoïdes.

Au moment de l'ovulation chez la femme, l'on recueille les spermatozoïdes de l'homme au laboratoire, de manière à pouvoir les traiter. Ce traitement est appelé capacitation. Les spermatozoïdes les plus motiles sont isolés et concentrés. Ensuite, les spermatozoïdes sont placés dans un liquide contenant beaucoup de nutriments, de manière à les « activer ». Les spermatozoïdes concentrés et activés sont finalement insérés dans l'utérus de la femme, au moyen d'un petit cathéter très fin, introduit par voie vaginale.

Habituellement, avant cette insémination, l'on procède à une légère stimulation de la femme, afin d'obtenir un ovule parfait au moment de l'insémination. L'on induit la stimulation de l'ovulation au moyen de Pregnyl®. L'on sait que l'ovulation se produira 37 à 40 heures après l'administration de ce médicament. De cette façon, nous pouvons déterminer le moment idéal de la fertilité optimale pendant lequel les spermatozoïdes peuvent être insérés. Bien entendu, cette stimulation augmente de manière significative les chances d'une fécondation effective.

Insémination avec donneur

Pour l'insémination avec donneur, l'on travaille avec des cellules d'un donneur de sperme anonyme ou connu. Contrairement à l'insémination homologue, l'on n'utilise donc pas les spermatozoïdes du partenaire.

Cette technique est (logiquement) utilisée par les femmes célibataires ou les couples de lesbiennes qui veulent avoir des enfants. Mais elle peut aussi être employée pour des couples hétérosexuels si monsieur n'a pas de spermatozoïdes (azoospermie). Cette azoospermie peut être congénitale, due à une anomalie chromosomique, ou acquise, par exemple testicule non descendu, inflammation du testicule ou stérilisation masculine.

Une procédure de sélection très stricte est appliquée pour les donneurs de sperme. Il y aura bien sûr le dépistage des maladies infectieuses (hépatite B, hépatite C, SIDA, syphilis, chlamydia,...), mais aussi des anomalies génétiques et/ou héréditaires. En outre, les spermatozoïdes subissent des tests de congélation et de survie après congélation et décongélation. Ensuite, ils sont congelés et conservés pendant une période de quarantaine. Ce n'est que lorsque le donneur est déjà passé par ces étapes et répond à tous les critères, qu'il est accepté en tant que donneur de sperme par la banque de tissus et que les spermatozoïdes sont congelés dans la banque de tissus.

L'AZ Jan Palfijn dispose de sa propre banque de sperme Belge.