Fertility Belgium

Cryopréservation et vitrification

Cryopréservation

Il y a longtemps que l'on congèle des cellules dans de l'azote liquide (-196 ° C). C'est très facile pour de très petites cellules, telles que des spermatozoïdes. Cela a conduit à la création de plusieurs banques de sperme ces dernières décennies. Pour des cellules plus grandes ou des fragments de tissus, la congélation dans l'azote liquide s'avère beaucoup plus difficile, car des cristaux se forment dans le cytoplasme (le composant liquide de la cellule), ce qui risque d'endommager les organites et le matériel génétique (noyau). En conséquence, jusqu'à une date récente, il était très difficile de préserver la plus grande cellule du corps humain, l'ovule, en utilisant la technique de congélation lente (slow freezing). De même, la congélation d'embryons constitués de petites cellules, ne donnait que des résultats faibles à modérés.

Vitrification

Cependant, une nouvelle technique est apparue: la vitrification, qui permet de congeler des ovules et embryons sans perte de qualité. La vitrification est beaucoup plus facile et, à l'avenir, elle s'avérera sans doute moins couteuse que les autres techniques. Les matériaux et procédés couteux, comme un programme de congélation contrôlé par ordinateur, ne sont pas nécessaires. Par rapport à la technique de congélation lente, l'on utilise pour la vitrification une plus grande quantité de cryoprotecteurs (fluides de congélation). De ce fait, la congélation des ovocytes est incroyablement plus rapide. La durée de congélation par vitrification (congélation rapide ou fast freezing) n'est plus de 3 heures, mais de 10 minutes seulement.

Cette réduction de la durée de congélation est très importante, car elle ne laisse pas de temps pour la formation de cristaux. C'est un fait que l'ovule est une cellule géante - l'ovule est la plus grande cellule d'un corps (féminin) humain, et pendant le processus de congélation lente, des cristaux de glace se forment à l'intérieur de la cellule et endommagent la structure de l'ovule. La vitrification apporte donc la solution; le taux de survie des ovocytes vitrifiés, après décongélation, est supérieur à 90%.

En outre, la vitrification permet de congeler des structures plus complexes, tels que des embryons au stade plus développé de blastocyste de 5 jours après une ponction. Cela rend possible une meilleure sélection des embryons congelés. Naturellement, ceci augmente de manière significative la probabilité d'une grossesse par transfert d'embryon.